La Fabrique des géocommuns, incubateur de communs à l’IGN

La Fabrique a pour ambition d'impulser et d'accompagner le développement de services publics numériques construits autour de géocommuns. 

Aujourd’hui, en France comme à l’étranger, les pouvoirs publics sont de plus en plus nombreux à se saisir de la dynamique des « communs » issus de l’initiative citoyenne comme tierce dimension au public et au privé. Parallèlement, le paysage des géodonnées est en expansion rapide et s’accompagne de l’affirmation au niveau local d‘acteurs très impliqués (plateformes d’information géographique régionales notamment), de la puissance du mouvement collaboratif, de l’existence de services quasi incontournables des géants du numérique. Dans ce contexte, l’IGN souhaite s’inscrire dans le mouvement des communs pour accroître son impact en nouant des alliances avec un large écosystème d’acteurs et à cette fin met en place le dispositif « Fabrique des géocommuns ». Deux approches principales permettent de répondre à cette ambition :

  • un incubateur de services publics numériques s’appuyant sur la mécanique des communs
  • un programme de valorisation et de soutien des géocommuns  

Un géocommun ? De quoi parle-t-on ?

Un géocommun est un commun numérique spécifique dont la ressource est liée à l’information géolocalisée. Un commun c’est une ressource produite collectivement par une communauté d’acteurs hétérogènes et gouvernée par des règles qui assurent sa survie et garantissent son caractère ouvert et partagé.

Acteurs hétérogènes
Secteurs publics et privés
Clients et fournisseurs
Individus et organisations 
Partenaires et concurrents

Ressource ouverte et partagée
Référentiels
Logiciels et spécifications
Bases de données
Œuvres numériques

Règles de gouvernance et d'usages inclusives
Chartes
Licences ouvertes
Accord de contribution
Partenariats

Un incubateur de géocommuns

La Fabrique est un incubateur permettant à des communs de se développer. Elle accompagne des équipes dans la construction de leurs communautés et dans la croissance de la ressource qu’elles développent.  Les équipes faisant partie de l’incubateur se concentrent sur le service public qui peut être rendu à travers le géocommun. Ce géocommun peut être utilisé à des fins différentes par d’autres acteurs dans la limite du respect des règles de la communauté qui entoure la ressource. Pour mener ces projets, l‘incubateur est partenaire du programme beta.gouv de la Direction interministérielle du Numérique (DINUM). La méthodologie du programme se concentre sur l’utilisabilité des services publics. Cette approche est très cohérente avec la philosophie des communs, dans la mesure où les ressources inutilisées ne trouvent jamais de communauté.   

Cycle de vie d'un produit selon la méthode beta.gouv

Transcription du schéma

Cycle de vie d'un produit selon la méthode beta.gouv

  • Appel à intrapreneur
  • Investigation : 6 à 9 semaines pour valider le besoin
  • Construction : 12 mois pour lancer rapidement et prouver l'impact de son service
  • Accélération : 6 à 12 mois pour passer le service à échelle en cas d'utilité avérée
  • Consolidation : tant que le service est utile, pour opérer le produit et l'améliorer en continu

Validation/abandon : comités d'investissement tous les 6 mois

Ainsi, l’IGN porte en son sein et auprès d’administrations partenaires des appels à intrapreneur. Les intrapreneurs sont des agents du service public désirant porter des projets répondant à des problématiques concrètes qu’ils rencontrent sur le terrain avec la méthodologie « startup d’État » de beta.gouv. À l’occasion d’un appel à intrapreneur, ces agents proposent un problème à résoudre et sont sélectionnés par un jury pour lancer une première phase : l’investigation. 

Lors de la première phase, l’investigation, les intrapreneurs, accompagnés d’un coach formé aux méthodes de beta.gouv, doivent valider qu’il existe un besoin et qu’une communauté d’acteurs souhaite s’impliquer dans le développement de la ressource. 

Dans le cas où cet appel à communauté rencontre un succès, un premier financement est constitué par différents sponsors (IGN ou autres administrations). Ce financement permet de monter une première équipe qui travaillera au développement rapide d’une première solution. Cette dernière doit prouver que la ressource présente une utilité réelle, condition nécessaire au financement des cycles suivants. 

Les produits ayant atteint leur maturité doivent alors identifier un modèle permettant à leur ressource d’être pérennisée. La Fabrique des géocommuns accompagnera ces projets dans la structuration d’une gouvernance adaptée et l’identification de sources de financement permettant d’entretenir l’infrastructure.

Le premier appel à intrapreneur a retenu trois projets qui rejoignent la première startup d’Etat de la Fabrique : la Base Adresse Nationale
 

Soutenir les géocommuns

Seconde manière de contribuer à l’émergence et à la consolidation de géocommuns, la Fabrique souhaite participer à l’identification, à l’accompagnement et à la pérennisation de communs numériques. Pour cela la Fabrique animera, en partenariat avec d’autres acteurs, des appels à communs. Ces appels à commun auront pour but de permettre à des projets de mettre en avant leur travail et d’obtenir des ressources pouvant contribuer à la vitalité de leur commun. Ce programme est en cours de construction, nous cherchons à co-construire cette initiative avec d’autres organismes publics moteurs sur les communs numériques.